ROMANIAN FOLK ENSEMBLE "DOR TRANSILVAN"
     
 
 
  Istoric


Dor Transylvanie ensemble folklorique répertoire se compose de 15 danses ou jeux Suite des zones les plus beaux et les plus représentatifs de Transylvanie folkloriques (OEA, Codru, Bihor, plaine Transylvanie, Sibiu, Brasov, etc.). Outre cela, le répertoire de l'ensemble comprend et "suite moldave de jeux» et le célèbre jeu "Callus Olténie" - a récemment rejoint jeu UNESCO.
 
Ensemble de l'Orchestre est composé d'un groupe stable de 10 musiciens qui chantent à la fois dans la formule de trio traditionnel ainsi que dans le groupe de folk de Transylvanie ou orchestre restreint. Selon la complexité de leur performances orchestre peut atteindre 15-20 instrumentistes. La plupart des instrumentistes sont éduqués musiciens qui rend la collaboration facile avec les grands interprètes de la chanson populaire. Au fil des ans tout Transilvan Dor collaboré accompagne presque tous les grands chanteurs de la Roumanie d'aujourd'hui, en commençant par Dumitru Farcas, Achim Nica et jusqu'à la célèbre Gheorghe Zamfir.
 
La qualité artistique des jeux ou des suites de jeux de répertoire est assemblée assurée par une expérience professionnelle de plus de 40 ans de prof. Florin Ciobanu chorégraphe.
 
Les spectacles de la densité de tous Dor Transylvanie, environ 100 représentations par an, approchant les performances artistiques de l'ensemble des ensembles professionnels dans le pays.
 
Cela rend chaque année tous Dor Transilvan être invité aux grands événements populaires comme le Festival International "Titres des montagnes" (Sibiu), célébrations de Transylvanie (Cluj), le festival international "Hercules" (Herculane) Festival du jeu virginité en Transylvanie (Cluj). grande valeur même des prestations folkloriques de Transylvanie collaborations artistiques ensemble Dor facilité TVR artistique (Elise Stan et Marioara Murarescu) et l'Institut Culturel Roumain de Madrid, Prague et Varsovie.

                                     

L’ ANNIVERSAIRE – 1949-2004

Suivant le développement de la vie culturelle, l’année 1949 - quand L’Entreprise Comunale de Transport de Cluj (l’actuelle Régie Autonome de Transport Urbain des Passagers - RATUC) est constituée – marque la fondation de la bande des chansons et des danses folcloriques, á côté des autres bandes de l’entreprise: le choeur, la fanfare, l’orchestre de musique legere, le groupe de scène) qui participent aux premieres competitions nationales, occupant des premiers lieux. Avec une activité ininterrompue, la bande des chansons et danses impose vite sa présence dans les principaux centres des travailleurs et zones rurales, par le haut niveau des spectacles presentées. Au fil du temps, la forme d’organisation de la bande est changée, suite des changements intervenus dans l’organisation de l’entreprise de transportation.

Du peu d’information q’on a de ces temps, on peut dire qu’entre 1968-1972 l’activité artistique se devellope sourtout sous le nome de l’orchestre de musique populaire apelée « Somesana ».

Entre les anées 1972-1975, l’orchestre “Somesana” de l’ITUC (le vieux nomme de RATUC) a fusionné avec l’equipe de dances de IMMR 16 Februarie et a evolué sous le nom de « Ciobanasul »  et plus tard sous le nom de « Transilvania ». Le répertoire de l’ensemble include 6 dances: dance de Somes, dance de Oas, d’Oltenie, « Calusul », le dance des jeunes hommes « Haidaul » et un coutume de mariage de Somes. Les solistes des cette période sont  Ana Groza et Liviu Becichi et les solistes instrumentistes Gavrila Maier(clarinet et sifflet), Turca Alexiu (violon), Ioan Moloca (trompette), Toader Nicolae (taragot), Czuli Ludovic(siffle artistique). La choréographie a été signé par Negru Gavrila et Aurel Olteanu, tandis que le management musical est assuré par Alexandru Tamas.

En 1974, L’ensenble « Transilvania » va en tour en Suisse et en 1975 en Italie.

Apres ce tour, Alexandru Tamas avec les instrumentistes Maier Gavril (clarinet) ; Costea Iosif (cymbalum), Turca Alexiu (violon) et Elena Ghirca (danseuze) se detachent du group et avec Dumitru Virtic et quelques autres danceurs d’ Electrometal – conduites pas Bontidean Ezechel – ont crée l’ensemble « Rapsodia Somesana ». Les repetitions se sont tenus au club ITUC depuis.

En octobre 1975, l’ensemble recemment crée reçue le grand prix au Festival del’Automne de Cluj-Napoca et en 1976 participe au Festival de Dej et á la Fete de Mont Gaina (ou ils reçoivent le premier place). Sous un nomme predestiné au success – « Rapsodia Somesana » -, sous la direction de Alexandru Tamas et de Aurel Bulbuc, l’ensemble reçu le troisieme prix á la première edition du Festival « Cantarea Romaniei » en 1977, avec le dance thématique « l’Hero au–delà des Montagnes » . En 1978, l’ensemble va en tour en France.

En 1979, il obtienne la première place et le Grand Prix du Jury au Festival National « Cantarea Romaniei », puis lapremière place dans toutes les editions suivantes du festival.  En 1981 va en tour en Finlande et enregistre la première place dans le Festival « Caluserul » de Transylvanie, et la performance et répétée aussi en 1982.Pendant cette période, l’ensemble soutienne environ 30 spectacles chaque année en collaboration avec les plus grands chanteurs du pays : Irina Loghin, Benone Sinulescu, Mariana Draghicescu, Achim Nica, Nicoleta Voica, Dragan Muntean, Ioan Bocsa, Nicolae Furdui Iancu et bien d’autres.  

Le répertoire s’enrichit avec des créations folcloriques des régions les plus représentatifs du pays: la suite des danses de Palatca, suites des danses de la Vallée du Somes, les danses et les filles de Crihalma, suites de danses des garçons « Târnaveana », danses Moldaves, le « Calus » d'Olténie, suite de l’Oas, la countume de mariage de Vallée de Somes, suites d’orchestre de Somes, de Bihor, d’Oltenie, de Banat et de la Moldavie, la Hora et la Sarba de Dobrica et la fameuse danse stacato, mais aussi des pièces vocales soutenues par les solistes Nicolae Bondoi,  Mia Dan et Iuga Rozalia.

La reconnaissance de la valeur de l’ensemble est temoignée par des nombreux tournois et des festivals internationaux: France-Italie 1974, France-Italie 1975, France 1978, la Finlande 1981, France-Italie 1982, la Bulgarie en 1983, Italie 1984, France et Italie en 1985 et 1986, Italie 1989, 1991 et 1992, États-Unis en 1994. Le tourné américaine en 1994 mette fin à une tâche glorieuse d'une génération de danseurs, instrumentistes, solistes et instructeurs qui ont prouvé un dévouement remarcable pour l’inestimable folklore roumain, malgrétoutes les difficultés et les limites politiques de cette période.

L’anée 1994 temoigne une autre génération d'artistes amateurs à perpétuer la tradition artistique RATUC. Sous la nouvelle appellation d’Ensemble « Dor Transilvan », avec le soutien du Sindicat et sous la direction chorégraphique du prof. Florin Ciobanu on reconstruit l’Ensemble de RATUC, qui participe pendant la même année dans le Festival « Cerf d’Or » avec le chanteur Aurel Tamas. On utilise nouvelle chorégraphie pour les suites des zones les plus représentatives du pays. L’orchestre est enrichi et les premières représentations publiques en Cluj sont tenues sous le nouveau nom et la nouvelle formule. Deux autres apparitions à la télévision nationale en 1995 ont été realisées avec la célèbre chanteuse de musique folklorique et éditeur de folklore Sava Negrean Brudascu. Les enregistrements radio ont été faits avec le professeur Gelu Furdui.

En 1995, avec la participation au Festival international de folklore de Midlesbrough, en Angleterre, on reprend l’honneur de  représenter à l'étranger le folklore roumain. Dans le spectacle organisé pour la Journée de la Femme, l’ensemble va en scène avec des artistes celebres comme Alexandru Arsinel, Stela Popescu, les Freres Petreus et Luca Novac. En 1996, l’ensemble reussit des apparences en films et dans la télévision nationale avec Mme Niculina Merceanu et de participer au Festival international du folklore de Strakonice, en République Tchèque. Outre la participation internationale, l’ensemble participe chez les manifestations organisées par la Société « Avram Iancu » à Tebea, Marisel, Bistrita et dans le village natal d’Avram Iancu. Ils organisent leurs propres spectacles puor les employés du companie et pour le grand public à Cluj-Napoca. Ils participent aussi au dix-neuvième edition du Festival de la Culture du Valée de Someş à Dej. En 1997, L‘Ensemble « Dor Transilvan » participe aux festivals internationaux de Sczegom en Pologne et de Staznice en Republique Tchèque.

La participation de l’Ensemble au festival en République Tchèque a été appréciée par l'Ambassade de Roumanie, qui a envoyé un télégramme de félicitations à la direction RATUC pour la manière de représenter le folklore roumain. En reconnaissance de sa valeur, l'ensemble a été invité en direct à la télévision en République Tchèque et en Pologne. Après ces spectacles, l’ensemble participe aux festivals des Échos des Meses de Zalau et de Fleurs de Baragan, en Slobozia.

Pendant l’automne de 1997, les émissions réalisés en collaboration avec la célèbre realisatrice folkloriste, Mme Marioara Murarescu, la titulaire du « Tresor Folklorique », promotent les importantes soliste du folklore roumain: Dragan Muntean, Laura Lavric, Sava Negrean Brudascu, Florica Ungur, Iancu Dinu Salajeanu, Florentina et Peter Giurgi, Les Freres Petreus, a côté des jeunes solistes de l’Ensemble: Nicolae Turcu et Crina Varga Moisi. Mais aussi on voit également la collaboration de la Municipalité de Cluj-Napoca dans toutes les activités culturelles organisées par la Fête Nationale, le Jour de l'Unification, le Jour du Drapeau, etc .. L’année 1998 signifie - outre les représentations traditionnelles désormais soutenues pour les employés RATUC et celles organisées par l'hôtel de ville et par le Centre pour la Création Populaire - la participation au Festival International de Folklore de Mistřín (République Tchèque) et la tournée organisée en France et en Italie.

Avec un total de 34 représentations en direct por deux chaînes de télévision « Antena 1 Cluj » et « TVR Bucharest », avec une tournée en France et une autre dans toute la Roumanie, en parteneriat avec l’Ensemble « Danzerini di Lucinico » d’Italie, l’année 2000 a été la plus dense en actions de toutes les années après la révolution.Avec une moyenne de trois spectacles par mois, notre Ensemble se détache parmis les plus actives ensembles dans le pays.

En 2000, l’ensemble a participé à toutes sortes de spectacles: spectacles de présentation (ceux qui sont organisées par nous) représentations humanitaires (comme celui organisé en Cluj-Napoca, pour les enfants institutionalisés), spectacles de promotion (pour Cornelia et Lupu Rednic et pour Marius Ciprian Pop ), spectacles anniversaires (400 annee depuis l'Union Nationale realisée par Michel le Brave, spectacles aniversaire de 1’ere Décembre et 24 Janvier). Tous  montrent la diversité du répertoire et le niveau artistique qui nous font compatibles avec tout type de divertissement. D'autres solistes de grands noms comme Trajan Jurchelea, Mariana Anghel et Nicoleta Voica ont été ajoutés à ceux qui ont chanté jusqu'à présent.

La tournnée organisées avec les chaines de télévision Antena 1 et TVR Bucharest pendant le spectacle « Les Héritiers », à Ieud-Maramures (trois jours après l'arrivée de la tournnée en France) font partie de la série de spectacles publicitaires pour notre ensemble et notre companie. Tout comme la participation au festival en France, « Les Fêtes Transilvaines » de Cluj-Napoca, le festival « Samus » Dej et le Camp International de folklore de Sîncraiu. L’année 2001 a été caractérisé par le travail pour renforcer l'image globale de l’ensemble. Nous nous sommes concentrés sur les efforts et les activités pour la diversification des modes de présentation. Dans cet effort de présentation, nous avons réalisé la cassette vidéo de l'ensemble, la présentation des pages Web et de l'agenda de l’ensemble et une cassette audio avec toutes les chansons et le répertoire des danses.

D'autres chanteurs célèbres comme Grigore Lese et Nicolae Muresan ont remplis la longue liste de grands chanteurs folkloriques qui ont participé dans nos représentations pendant les spectacles pour 8 Mars 8 et Mouvelle Année.
Pour la première fois à Cluj-Napoca, notre ensemble a présenté un spectacle en collaboration avec un ensemble de la communauté hongroise de la ville, un fait qui augumente notre image positive dans la ville. Une preuve de cette perception positive est le fait que pendant le festival «Millénium» de la communauté hongroise, l'Ensemble « Dor Transilvan » est le seul ensemble roumain invité à la fête. Les articles de présentation dans le journal « Adevarul de Cluj », pendant le festival « Les Fêtes Transilvaines » de Cluj-Napoca, et les chaiers des festivaux « Les Fêtes Transilvaines » et «Saint-Etienne » montrent encore une fois, pour les amateurs de folklore, les réalisations de l’ensemble.

L’Ensemble « Dor Transilvan », avec une bonne présentation, se trouve aussi dans le « Répertoire des Ensembles folkloriques de District de Cluj » publié par le Centre de Conservation et de Valorification des Traditions Populaires de Cluj.
La présence dans les emissions de folklore sur la radio et la chaine de télévision NCN, completent les façons de construction de l'image publique abordées par nous pendant cette année. La participation dans les festivals internationaux de Norma, Sabaudia et Pena - Saint Andreea en Italie s’enscrivent dans les efforts visant à promouvoir le folklore roumain à l'étranger. Pour la troisième fois au cours des quatre dernières années, l’Ensemble « Dor Transilvan » est été invité par la Prefecture de Saint-Georges pour un concerte ocasioné par la Journée Nationale de la Roumanie.

L’anée 2002 a été riche en activités artistiques pour le groupe folklorique le plus populaire de Cluj-Napoca. La participation au festival « Les Fêtes Transilvaines » (en 2001 ont participé plus de 25 ensembles) a été une bonne occasion de démontrer notre valeur globale. Aussi, la fête sur le Mont Gaina - où notre ensemble représente le district de  Cluj - a été une autre occasion de confrontation avec les assemblées représentatives d'Arad, Bihor, Hunedoara et  Alba. Comme preuve d'appréciation dont nous jouissent depuis des années, l’Ensemble de RATUC est invité à chaque édition des événements les plus divers - chez St. George - La Journée Nationale, chez Iara – « La Jour des Mineurs », en Cugir « l'Automne de Cugir », la Comemoration des heros montaignards de Marisel, La Féte des Fils du Village à Ocna Mures et les Fetes de l’Union a Cluj-Napoca.

Chaque année, la grande galerie des chanteurs de musique folklorique qui ont concerté avec nous ne cesse de croître. 2002 a été l'année de la colaboration avec Margareta Clipa et Ionela Prodan qui ont chanté (après beaucoup d’années) à Cluj-Napoca, avec « Dor Transilvan ». 2002 est l’anéé quand nous avons monter  « Les suite des danses de la Plaine; le Vergel » du district de Bihor. L’orchestre se cristallise dans une formule de scéne stabile, avec un répertoire précieux, mais pas asses evidentié devant le publique.

La troisième echange des générations de danseurs s’est fait sans grandes fluctuations de qualité de la prestation artistique. Pour la premiere fois dans l’histoire de l’ensemble, les danseurs sont, dans la plupart, nées dans la ville et ils n’ont pas des liens affectives directes avec le village, avec les traditions et la culture populaire. Le plus ancien danseur en activité en Cluj-Napoca est Radu Rus, qui est aussi un membre de notre ensemble.

En 2003, l’Ensemble « Dor Transilvan » performe 24 représentations, participe à quatre festivals inter-departamentales et chez un festival international en Pologne, realise deux grandes spectacles presentées aussi par les chaines de télévision (le 8 Mars et du Nouvel An), apparaît 8 fois pour les televisons (TVR Cluj, Antena 1, PrimaTV, NCN), 5 fois dans la presse locale (les journaux « Adevarul de Cluj » et « Evenimentul Zilei ») et une fois sur Radio Cluj. « Dor Transilvan » est le seul ensemble folklorique presenté par le Album Officiel du Departament de Cluj, édité par l’Agencie « Prof Image » dans un tirage total de 5000 copies.

L'ensemble a été invité à participer à quatre festivals internationaux en Corée du Sud, l'Italie et la Pologne (deux fois). Avec un total de 33 actions artistiques et de publicité réalisées durant l'année, le l’Ensemble folklorique de RATUC se détache évidemment avant les autres ensembles folkloriques de notre departament.
Ce fut l'année 2003 en cifres. Chronologiquement, l’année commence par la collaboration avec l'Inspectorate de Culture et le Conseil Departamental pour les performances de la célébration de 24 Janvier. En 11 Février le programme special de folklore de Radio Cluj a été consacrée exclusivement a « Dor Transilvan ». En 8 Mars, le spectacle organisé par la RATUC, le Sindicate et la Maison de Culture des Etudiants et soutenue par notre ensemble et ses invités Ioan Bocsa et Achim Nica, remplit la salle, juste la veille du spectacle organisé par Marioara Murarescu et la Television Nationale, avec 30 artistes de toutes les regions de Roumanie. Cependant – l’autre jour – la Maison de Culture des Etudiants était trop petite pour les nombreux supporters de notre ensemble, ce qui prouve notre capital de sympathie et notre prestige.

Dimanche, 23 Mars, le spectacle organisé par RATUC est transmis par TVR Cluj à travers toute la Transylvanie.  À la fin de Mars, « Dor Transilvan » avec l'Inspectorate de Culture Departamental de Cluj, fait le spectacle de presentation du casette et du CD du fameux rapsode populaire Achim Nica. En 1 Mai, l’ensemble élargit de nouveau son champ d'application en collaboration avec des nouveaux partenaires: le Musée Ethnographique de la Transylvanie pour organiser la nedeia de « Fleurs de Mai - Arminden ».

Entre le 9 et le 11 Mai, l’ensemble participe, avec 25 autres groupes folkloriques à la quatrième édition du plus grand festival des traditions et coutumes de Transylvanie : « Les Fêtes Transilvaines ». La mois de Juin a vu la participation aux célébrations organisées par le maire de Aiud sous le titre "Jours de Aiud" et la organisation du concurs « Pluie d'Etoiles », tenue durant la Journée du Transportateur..
Toujours en Juillet, apparait à la télévision, sur les chaines Antena 1 et Prima TV, avec des cutumes de mariage.

Outre le spectacle soutenue pendant « Le Jour du Minier » à Iara, avec les solistes Achim Nica, Traian Ilea et Valeria Codorean, le mois d’Août signifiait essentiellement la tournée en Pologne avec la participation chez le Festival International de Folklore de Posnan, l’accueil chez l'Ambassade de Roumanie à Varsovie, des spectacles dans les villes de Radom, Posnan, Szamotuly, Szcegom, Leszno, Grodzisk Wielkopolskiego, les visites de Cracovie et Auschwitz.

Le Tour de Pologne a enregistré des changements importants dans l'assemblage de composants: relayés entre l'ancienne génération (jusque-là la majorité de la structure de l'assemblage) et de nouvelle génération (à la fois les danseurs et l'orchestre) et les tâches d’instruction prises par danseur le plus connu: Radu Rus.
Avec tous ces changements majeurs, la réussite globale du tour est venu naturellement à la suite du travail aigue et du talent des nouvelles générations.

La preuve de la réussite globale de cette tournée est la carte de felicitation reçue par le directeur general de RATUC, envoyé par l'ambassadeur de Roumanie à Varsovie et le fait qu’après seulement trois mois de la retour en Roumanie, l’ensemble était de nouveau invité en Pologne, comme invitée d'honneur à l'anniversaire de l’Ensemble de Szamotuly et au concert pour la Journée Nationale de la Roumanie à Varsovie et chez le Consulat Roumain à Poznan. Le mois d’Août ferme la participation aux manifestations organisées par la communauté hongroise chez le Château Banffy de Bontida, développés sous la devise «Jours Bontidene ». L'ensemble était le seule invité roumain chez les événements.

Le mois de Septembre a vu la participation de l’Ensemble chez quatre manifestations culturelles organisées par le Parti Social Democrate de Cluj, par la Police et par la Mairie de ville de Cugir. Dans la même période, une nouvelle invitation de participer aux festival folkloriques de Corée du Sud de 2004, arrivait chez nous.
Suite à la présentation sur l’internet, on reçoit des propositions de collaboration d’ une flutiste japonaise, solicitations des casettes audio des radios de Tuquie, mêmes demandes d’un proffeseur universitaire de New York et des roumains emigrées en Amerique. Mais aussi saluts et felicitations des anciens danseurs de l’ensemble depuis les anées ’80. Avec une moyenne d'âge de 18 ans, la génération actuelle est la plus jeune de l’histoire et la plus talentueuse depuis l’apparition de l'ensemble.

Pendant le mois de Décembre on atteint le record absolu d'événements pour l'ensemble dans les neuf ans: 13 actions dans un seule mois! Comme d'habitude au cours des neuf dernières années, l’Ensemble « Dor Transilvan » performe son dernier spectacle (en Décembre 27) pour la célébration festive du Nouvel An.

Dans ce spectacle, nous nous efforçons d'améliorer la direction artistique du programme en raccourcissant les présentations et par donner une meilleure performance en changeant la maîtrise et les effets de la décoration lumineuse (dans la mesure que la salle des spectacle le permet). Pour notre public, pendant ce spectacle, nous avons lancé des cassettes avec: Chansons de Noël (prêtre Lucian Petrean), des chansons et sanses (Ana Ilca Muresan), présentation des nouveaux chanteurs (Mary Butila Bonzar) et des récitals des solistes de renom (Margareta Clipa).

Suite à cette riche activité, effectuée à un haut niveau artistique, l’Ensemble « Dor Transilvan » de RATUC est bien connue dans la Roumanie et au-delà, comme un authentique gardien des valeurs autentiques du folklore roumain et digne heritier des traditions artistiques de RATUC. Maintenant, à l’anniversaire de 55 ans d'activité artistique féconde dans ce contexte global, nous devons remercier a tous ceux qui ont consacré une partie de leur vie et ont aidé à bâtir sa réputation et sa tradition et a ceux qui ont toujours soutenu son travail: la Direction et le Sindicat de RATUC, la Municipalité de Cluj-Npoca, l’Inspectorate de la Culture de Cluj, les subsidiaires de Cluj-Napoca des banques ARDAF et BCR. Merci à tous !

Tiberiu Groza - Directeur de l’Ensemble « Dor Transilvan »